Connect with us

CBD

Micronutriments et CBD pour la mémoire et la concentration

Notre mémoire stocke les informations importantes et nous permet de les rappeler chaque fois que nous en avons besoin. Dans la plupart des cas, cela fonctionne également. Cependant, les performances de la mémoire dépendent de nombreux facteurs, tels que la qualité du sommeil ou le niveau de stress, et doivent être soutenues à tout âge. Avec les bons conseils et les bons micronutriments, vous pouvez influencer positivement les performances de votre mémoire et votre concentration.

La capacité mentale dans la vie quotidienne

Forme mentale est plus important que jamais en ces temps où tout va très vite. Chaque jour, nous sommes bombardés d’un grand nombre d’informations différentes et notre cerveau doit faire la distinction entre ce qui est important et ce qui ne l’est pas. La flexibilité et une grande capacité d’adaptation sont plus que jamais demandées dans la vie quotidienne, tant sur le plan privé que professionnel. Pour pouvoir faire face à toutes les exigences, il est important d’avoir un œil attentif et concentré ainsi qu’une capacité mentale suffisante. Notre cerveau travaille à plein régime tous les jours. C’est pourquoi nous devons également veiller à lui fournir les bons nutriments. Pour la mémoire, la concentration et une tête claire.

La mémoire

La mémoire peut être décrite comme un processus du cerveau humain qui nous aide à stocker des informations pertinentes et à les retrouver par la suite. La mémoire est divisée en différentes catégories :

  • Mémoire à très court terme / sensorielle
  • Mémoire à court terme
  • Mémoire à long terme

Les différentes catégories font référence à la durée pendant laquelle nous pouvons nous souvenir du contenu perçu.

Le site Mémoire à très court terme nous permet de stocker et de percevoir les premières impressions sensorielles. Celles-ci ne sont conservées que quelques secondes – comme un numéro que nous stockons dans le téléphone. Très peu d’informations sont transférées de la mémoire à ultra-court terme à la mémoire à court terme.

Sur Mémoire à court terme En revanche, les informations sont stockées sur une période de temps un peu plus longue. Par exemple, nous pouvons nous souvenir d’un numéro que nous avons choisi jusqu’à ce que nous l’ayons écrit.

Le site Mémoire à long terme est généralement ce que nous voulons dire lorsque nous parlons de mémoire. C’est là que sont stockées toutes les informations importantes telles que les souvenirs, les dates, les faits, ce que nous avons appris et notre vocabulaire en langues étrangères. [1].

Pour que l’information atteigne la mémoire à long terme, le système limbique entre en jeu. Ce système complexe permet le transfert du contenu de la mémoire explicite de la mémoire à court terme à la mémoire à long terme. Par « mémoire explicite », on entend le contenu qui nous est accessible après une réflexion consciente. [2].

Chaque jour, plusieurs millions de signaux nous parviennent des organes sensoriels, qui sont évalués et traités dans le cerveau. Les processus de mémoire sont très complexes. Différentes zones du cerveau sont actives dans le traitement de l’information. [1].

Nous ne pensons généralement pas à notre mémoire dans la vie de tous les jours. Ce n’est que lorsque nous oublions quelque chose ou que nous rencontrons quelqu’un qui a une mémoire particulièrement bonne que nous pensons éventuellement à notre forme mentale.

Mémoire et concentration

Nous le savons tous : il y a des jours où il est impossible de se concentrer sur quelque chose, et encore moins de s’en souvenir. Cela peut être frustrant, surtout pendant les phases d’apprentissage ou avant les examens à venir. L’attention portée à un sujet n’est pas possible en cas de manque de concentration.

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles des problèmes de concentration peuvent survenir :

  • Stress
  • Plaintes relatives au sommeil
  • Carence en nutriments
  • Le stress mental
  • Manque d’exercice

6 conseils pour une meilleure capacité mentale

Dans l’article du magazine suivant, nous avons examiné de plus près quelques conseils pour favoriser la fonction mémoire et la concentration. Car que l’on soit jeune ou vieux : les experts recommandent de commencer tôt à faire quelque chose pour sa mémoire.

1. une alimentation appropriée pour la mémoire et la concentration

Les performances cérébrales dépendent de nombreux facteurs différents, comme l’alimentation quotidienne, entre autres. Le terme Alimentation du cerveau ne vient pas de nulle part : une alimentation saine et équilibrée peut avoir un effet positif sur nos performances mentales et le métabolisme de notre cerveau. Une étude qui a examiné de plus près les effets de l’alimentation sur les fonctions cérébrales a révélé que l’alimentation peut être utilisée spécifiquement pour améliorer la forme mentale [7].

Les difficultés d’attention et de concentration ainsi que les oublis peuvent être les signes d’une carence en nutriments. Il est donc d’autant plus important de veiller à ce que le cerveau soit alimenté en nutriments importants par une alimentation saine et équilibrée.

Brain Food – L’énergie pour le cerveau

Une alimentation saine et équilibrée est d’une grande importance pour les performances cérébrales et la concentration. Il fournit à l’organisme des nutriments importants tels que :

  • Protéines
  • Glucides complexes
  • Graisses de haute qualité
  • Vitamines
  • Oligo-éléments
  • Minéraux

Il est également important d’assurer un apport suffisant en liquides. L’eau et les thés non sucrés sont préférables aux boissons très sucrées.

Particulièrement remarquable lorsqu’il s’agit de la forme mentale va sont les nutriments suivants :

  • Vitamine C
  • Vitamines B
  • Calcium
  • Magnésium
  • Zinc [8]
  • Acides gras oméga-3 [9]

Le besoin d’antioxydants, comme la vitamine C, et d’acides gras oméga-3 pour le cerveau augmente, surtout à un âge avancé, afin de maintenir l’équilibre fonctionnel et métabolique du cerveau. [9].

2. les micronutriments pour la mémoire et la concentration

Vitamine C – La vitamine du pouvoir

La vitamine C participe à de nombreux processus métaboliques et contribue à protéger les cellules et les molécules de l’organisme contre les dommages causés par les radicaux libres et les espèces oxygénées. Autre atout : l’antioxydant permet une meilleure absorption du fer par l’organisme. [10].

La Société allemande de nutrition souligne que les valeurs de référence de la vitamine C sont plus élevées chez les fumeurs. Cela est dû à des pertes métaboliques plus importantes et à une concentration de vitamine C plus faible dans le sang par rapport aux non-fumeurs.

Les agrumes, les pommes de terre, les choux, les épinards et les tomates sont riches en vitamine C. Idéalement consommée crue, car la vitamine hydrosoluble est sensible à la chaleur et à la lumière.

Vitamines B – Pour les nerfs et le cerveau

Les vitamines B sont essentielles à tous les aspects du fonctionnement du cerveau. Les vitamines hydrosolubles travaillent en étroite collaboration au niveau cellulaire et affectent différentes fonctions cérébrales, comme le montrent des études épidémiologiques et d’intervention contrôlée. Les vitamines B12, B6 et l’acide folique sont particulièrement remarquables. Ils font en sorte que l’homocystéine, un produit intermédiaire nocif issu du processus de métabolisation des acides aminés, puisse être dégradé par l’organisme. [10]. Également connues sous le nom de vitamine nerveuse, les vitamines B contribuent au fonctionnement normal du système nerveux et ont un effet sur l’humeur et le bien-être.

Les flocons de levure de bière (disponibles dans les magasins de produits diététiques), les produits céréaliers tels que le germe de blé, les œufs, les produits laitiers et la viande sont riches en vitamines B. La vitamine B12 se trouve principalement dans les produits animaux.

Zinc – lubrifiant pour le cerveau

« Ça marche comme sur des roulettes » – Le zinc est un nutriment essentiel qui se concentre surtout dans le système limbique – plus précisément dans l’hippocampe et l’amygdale. Des études ont montré que la carence en zinc affecte l’homéostasie du zinc dans le cerveau. Cela favorise les troubles fonctionnels, tels que les difficultés d’apprentissage, entre autres. [11].

Les produits animaux tels que le bœuf, le porc, les œufs et le fromage sont particulièrement riches en zinc. Les fruits à coque sont une bonne source végétale de zinc.

Calcium – Le plus pour la mémoire

Le calcium régule diverses fonctions neuronales et sert de messager pour les signaux extracellulaires. Particulièrement important : le calcium est également impliqué dans les processus à long terme tels que la mémoire. Des études récentes ont montré un lien entre l’altération de l’homéostasie du calcium et le vieillissement du cerveau. [13].

Les produits laitiers sont une excellente source de calcium.

Magnésium – Grips pour les muscles et la tête

Nous savons déjà que le magnésium aide à prévenir les crampes musculaires et qu’il est l’un des minéraux les plus importants pour les muscles. Cependant, les recherches suggèrent également que le magnésium joue un rôle dans les performances cognitives. Des études montrent que la carence en magnésium peut être impliquée dans l’altération des performances cognitives. [14].

Les bananes, le chocolat noir, les noix de cajou, le son de blé et la farine complète sont particulièrement bonnes sources de magnésium.

Les acides gras oméga 3 – des aliments pour le cerveau

Les résultats d’une étude menée auprès de 65 volontaires en bonne santé qui ont pris de l’huile de poisson (2,2 mg par jour) pendant 26 semaines ont montré une amélioration significative des performances cognitives. Chez les adultes en bonne santé, la consommation d’acides gras oméga-3 peut exercer des effets positifs sur les fonctions cérébrales. La consommation de cet acide gras a eu un effet favorable sur les substances des zones frontale, temporale, pariétale et limbique de l’hémisphère gauche, ainsi que sur l’épaisseur de l’artère carotide et la pression artérielle diastolique.

Les experts le recommandent, Acides gras oméga-3 dans l’alimentation quotidienne. On trouve ces acides gras dans l’huile de chanvre et les noix, entre autres. [15].

Saviez-vous que deux cuillères à soupe d’huile de chanvre suffisent à couvrir vos besoins quotidiens en précieux acides gras oméga-3 ?

3. CBD et performance de la mémoire

Le cannabidiol, CBD en abrégé, est l’un des 113 phytocannabinoïdes de la plante de chanvre et a un large éventail d’effets sur le bien-être. Cette plante médicinale traditionnelle était déjà utilisée il y a des milliers d’années pour divers problèmes et a été redécouverte comme alternative naturelle ces dernières années.

Vidéo : Qu’est-ce que l’huile de CBD ?

Par rapport au THC, qui est trop constant pour les effets intoxicants de la plante de chanvre, le CBD n’a aucun effet psychoactif.

Le CBD déploie son potentiel par le biais du système endocannabinoïde de l’organisme. Les cannabinoïdes exogènes, tels que le CBD, sont fournis par l’extérieur et aident le système complexe à amener le corps à un état d’équilibre. Il travaille en collaboration avec d’autres systèmes, tels que le système immunitaire et le système des endorphines. [18].

Comment le CBD favorise-t-il la mémoire et la concentration ?

Le CBD influence le métabolisme des neurotransmetteurs et peut donc contribuer à favoriser l’attention. [19].

Les experts recommandent d’utiliser les huiles de CBD avec un effet d’entourage. Le terpène pinène qu’elles contiennent peut avoir une influence positive sur la mémoire et la concentration. [19].

Le terpène pinène favorise la mémoire et la capacité de concentration. [19].

Le pinène est également présent dans l’encens et les huiles essentielles telles que le romarin. [19].

Le CBD peut augmenter le flux sanguin cérébral dans le cerveau. [20].

Une étude récente menée en 2020 sur 15 sujets a exploré les effets du CBD sur le flux sanguin cérébral et sa relation avec la mémoire. Les experts ont constaté que le CBD augmente le flux sanguin cérébral dans des régions clés. Ces régions clés sont impliquées dans le traitement de la mémoire. Les résultats suggèrent que la CBD pourrait être pertinente pour les questions liées à l’altération du traitement de la mémoire. D’autres études sont nécessaires [20].

Chanvre anti-stress – pour votre capacité mentale

La formule anti-stress du chanvre vous aide à répondre aux besoins en nutriments importants pour la mémoire et la concentration.

Le complexe contribue à maintenir un métabolisme énergétique et nerveux normal et à réduire les périodes de fatigue – pour rester lucide et concentré lors des journées stressantes – pour votre force mentale.

  • Favorise la concentration et les performances cognitives
  • Pour la mémoire
  • Avec des vitamines activées
  • Approche orthomoléculaire avec le chanvre

Outre la poudre de feuilles de chanvre, la vitamine C, les précieuses vitamines B, le zinc et le magnésium, la formule unique de micronutriments contient également de l’iode et du fer. Associé à la L-tyrosine et au coenzyme Q10, ce complexe favorise la concentration et les performances.

4. le sommeil est particulièrement important

Saviez-vous que la consolidation et la stabilisation de nos souvenirs ont lieu principalement pendant le sommeil ? Un sommeil suffisant et surtout de qualité est donc particulièrement important pour notre mémoire.

Des études montrent que le manque de sommeil a des effets négatifs sur l’attention et la mémoire de travail. [3]. À l’inverse, un sommeil sain favorise la plasticité neuronale et la consolidation de la mémoire déclarative et procédurale. [4]. Ceux qui dorment suffisamment et bien apprennent plus facilement et peuvent mieux se concentrer.

« 8 heures de sommeil, c’est l’idéal », entend-on souvent dire. Dans ce cas, il convient toutefois de mentionner que la quantité de sommeil nécessaire est très individuelle.

La qualité du sommeil est plus importante que sa durée.

La qualité du sommeil joue un rôle particulièrement important. Les personnes à sommeil court et les personnes à sommeil long peuvent donc avoir dormi pendant des durées différentes, mais avoir été en sommeil profond pendant la même durée et donc être dans la même forme le lendemain. [5].

Les conseils suivants peuvent aider à résoudre les problèmes de sommeil :

  • Pas de boissons caféinées après midi
  • S’abstenir de consommer de l’alcool
  • Activité physique régulière (mais pas directement avant d’aller se coucher)
  • Réduire les efforts mentaux et physiques avant d’aller au lit
  • Introduction de rituels de sommeil personnels
  • Une atmosphère de sommeil agréable dans la chambre à coucher
  • Ne pas regarder le réveil la nuit [6]

Si vous veillez à passer une bonne nuit de sommeil, vous aiderez également votre mémoire.

La puissance des plantes et les remèdes naturels comme le CBD peuvent contribuer à un sommeil profond. Les gouttes de sommeil CBD VITAL à l’extrait de mélisse et de feuille d’oranger, à la vitamine B6, à l’acide folique et à la mélatonine ainsi qu’à l’extrait de feuille de chanvre sélectionné contribuent à un sommeil agréable et favorisent la qualité de l’endormissement et du maintien du sommeil de manière naturelle.

Ceux qui veulent profiter de tous les bienfaits de la nature peuvent combiner les gouttes avec l’huile d’origine Full Spectrum. Pour un résultat optimal, l’huile est déjà prise pendant la journée et combinée avec les gouttes pour le sommeil le soir, environ une heure avant d’aller se coucher. Le pouvoir pur de la nature pour votre qualité de sommeil.

5. plus de concentration grâce à la méditation

Les techniques de relaxation telles que les exercices de respiration ou la méditation peuvent contribuer à favoriser la concentration et la pleine conscience dans la vie quotidienne.

En raison de l’accessibilité et de l’influence constantes des médias numériques, il est de plus en plus difficile de se concentrer pleinement sur une seule chose. Inconsciemment, les distractions constantes de la vie quotidienne favorisent le manque de concentration. La méditation peut aider à renforcer à nouveau le potentiel cognitif.

La méditation fait grandir l’hippocampe

Les résultats de la recherche sur le cerveau montrent que la méditation régulière entraîne une croissance de l’hippocampe dans le cerveau. Elle est responsable de la mémoire et des processus d’apprentissage [16].

6. activité physique régulière et entraînement de la mémoire

Si vous voulez rester en bonne santé mentale le plus longtemps possible, vous devez être actif aussi bien physiquement que mentalement. Une activité physique régulière ne rend pas seulement heureux : si vous bougez plus, vous favorisez également la formation de nouvelles connexions dans le cerveau et vous vous videz l’esprit – pour plus de concentration. [17].

Un entraînement régulier de la mémoire permet également de maintenir la forme mentale jusqu’à un âge avancé et de renforcer les capacités de mémorisation et de concentration.

Conclusion

Même si la vie quotidienne est souvent stressante et que la complexité du monde augmente, nous pouvons garder l’esprit clair grâce à une alimentation saine, aux bons micronutriments et à un bon sommeil. En combinaison avec un exercice régulier, un entraînement de la mémoire, des techniques de relaxation et des alternatives naturelles, la forme mentale peut être favorisée jusqu’à un âge avancé. La puissance pure des plantes pour la mémoire, la concentration et plus de bien-être dans la vie quotidienne.

Sources

[1] Rudolf-Müller, (2017). La mémoire. Téléchargement à partir du 07 octobre 2020, par [Quelle]

[2] Faller, A. & Schünke, M. (2012). Le corps humain. Introduction à la structure et à la fonction. (16ème édition). Thieme : Stuttgart.

[3] Alhola, P., et Polo-Kantola, P. (2007). Privation de sommeil : impact sur les performances cognitives. Neuropsychiatr Dis Treat. 3(5) : 553-567. téléchargé le 07 octobre 2020 de. [Quelle]

[4] Piosczyk, H., Kloepfer, C., Riemann, D. et al. Sleep, plasticity and memory. Somnologie 13, 43-51 (2009).

[5] Müller, T., Paterok, B. (2010). Entraînement au sommeil. Un manuel de thérapie pour le traitement des troubles du sommeil. Hogrefe : Göttingen.

[6] Spiegelhalder, K., Backhaus, J., Riemann, D. (2011). Troubles du sommeil. (2e éd.). Hogrefe : Göttingen.

[7] Gómez-Pinilla, F. (2010). Les aliments du cerveau : les effets des nutriments sur les fonctions cérébrales. Nat Rev Neurosci. 9 (7). 568-578. téléchargé le 08 octobre 2020, à partir de [Quelle]

[8] Huskisson, E. & Maggini, S. L’influence des micronucléaires sur la fonction et la performance cognitives. The Journal of international medical research 35(1):1-19. téléchargé le 08 octobre 2020, à partir de [Quelle]

[9] Freitas, H. et al. (2017). Acides gras, antioxydants et activité physique dans le vieillissement du cerveau.

[10] DGE. (2015) Questions et réponses sélectionnées sur la vitamine C. Société allemande de nutrition : Bonn.

[11] Kennedy, D. (2016). Les vitamines B et le cerveau : Mécanismes, dose et efficacité – Une revue. Nutriments. 2016 Feb ; 8(2) : 68.

[12] Takeda, A. (2000). Mouvement du Zinc et son importance fonctionnelle dans le cerveau. Brain Research Reviews. 34 (3). P. 137-138. téléchargé le 08 octobre 2020, de [Quelle]

[13] Gareri, P. et al. (1995). Rôle du calcium dans le vieillissement du cerveau. Gen Pharmacol. 26(8).

[14] Hoane, M. (2011). Le rôle du traitement au magnésium dans l’apprentissage et la mémoire. Dans Magnesium and the central nervous system. University of Adelaide Press : Adelaide.

[15] Witte, V. et al. (2013). Les acides gras oméga-3 à longue chaîne améliorent la fonction et la structure du cerveau chez les personnes âgées. Cortex cérébral. 24(11). Charité – Universitätsmedizin Berlin : Berlin.

[16] Luders, E., Thompson, P. et Kurth, F. (2015). Plus grandes dimensions de l’hippocampe chez les pratiquants de la méditation : effets différentiels chez les femmes et les hommes. Front Psychol. 6 : 186. Téléchargé le 08 octobre 2020, de [Quelle]

[17] Gligoroska JP, Manchevska S. The effect of physical activity on cognition – physiological mechanisms. Mater Sociomed. 2012;24(3):198-202. doi : 10.5455/msm.2012.24.198-202. PMID : 23678325 ; PMCID : PMC3633396.

[18] Moskowitz, M. (2019). Le système endocannabinoïde. Dans Guérir avec le CBD. Le manuel scientifique sur l’utilisation médicinale du cannabidiol. Leinow & Birnbaum (eds.). Riva Verlag : Munich.

[19] Wanitschek, A. & Vigl, S. Cannabis et Cannabidiol (CBD) richtig anwenden. Mode d’action et méthodes de traitement expliqués de manière compréhensible. Humboldt : Hanover.

[20] Bloomfield, et al. (2020). Les effets du cannabidiol aigu sur le flux sanguin cérébral et sa relation avec la mémoire : une étude d’imagerie par résonance magnétique avec marquage de spin artériel. Journal of Psychopharmacology. Vol. 34(9) 981 -989. téléchargé le 08 octobre 2020, à partir de [Quelle]

Lire la suite
Clic pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fleurs CBD
Herbal SHOP
Fleurs de CBD
vaporisateur Cannabis
Actu CBD
CBD liquide
Fleur Cannabis
CBD BOX
Avis CBD
fleurs CBD
News CBD

ARTICLES POPULAIRES