Connect with us

CBD

Décarboxylation ► Nous expliquons l’activation du CBD

La décarboxylation est un processus nécessaire à l’extraction de l’huile de CBD. En chauffant, les formes acides contenues dans la plante de chanvre sont transformées en leur forme active. Le CBD est ensuite produit à partir du précurseur CBDA.

Pourquoi il est si important de décarboxyler le chanvre

Saviez-vous que la plante de chanvre brute contient peu, voire pas, de substances psychoactives ? En mangeant les fleurs non transformées, on ne bénéficierait guère du potentiel de promotion de la santé des cannabinoïdes qu’elles contiennent. Quelle en est la raison ? Les phytocannabinoïdes sont contenus dans la plante de chanvre brute principalement sous leur forme acide. Cela signifie que les cannabinoïdes doivent d’abord être activés. Le processus de décarboxylation permet exactement cette conversion.

Qu’est-ce que la décarboxylation ?

Le terme décarboxylation décrit le processus de chauffage au cours duquel les précurseurs d’acide contenus dans la plante de chanvre sont convertis en leur forme non acide par l’application de chaleur. [1]. Le précieux cannabidiol est alors obtenu à partir de l’acide cannabidiolique. Les formes actives

  • sont mieux étudiées
  • sont réputés avoir un avantage médical plus élevé
  • et, surtout, interagissent mieux avec le système endocannabinoïde.

Mais les précurseurs, les formes dites acides, ne doivent pas non plus être sous-estimés.

Que sont les acides cannabinoïdes ?

Les acides cannabinoïdes sont les constituants les moins connus de la plante de chanvre. Ils présentent également un intérêt pour la santé. Par exemple, le THCA (acide tétrahydrocannabinolique), le précurseur du THC, n’a pas du tout d’effets intoxicants. Le précurseur acide du CBD est connu sous le nom de CBDA (acide cannabidiolique). Le A signifie « acide », ce qui se traduit par « acide ».

Le CBGA comme mère des acides cannabinoïdes

Le CBGA, également connu sous le nom d’acide cannabigérolique, est considéré comme la « mère » des acides cannabinoïdes. C’est à partir de celui-ci que sont produits les précurseurs cannabinoïdes les plus connus, tels que

  • THCA (acide tétrahydrocannabinolique)
  • CBDA (acide cannabinoïde) [2]

Acide cannabidiolique – Avantages du précurseur

Si le CBD est incontestablement le principal acteur, la valeur du CBDA ne doit pas non plus être sous-estimée. Il est dit que le précurseur apporte les propriétés suivantes :

  • Antitumoral
  • Antiprolifération (contre la prolifération des tissus)
  • Antiémétique (contre les nausées)
  • Anti-inflammatoire [1]

En combinaison, les deux formes peuvent idéalement jouer de leurs effets synergiques. Le défi, cependant, réside dans la décarboxylation – afin de préserver également des portions du précurseur lors de la conversion du CBDA en CBD.

Comment fonctionne la décarboxylation du CBD ?

En fait, c’est assez simple : pour décarboxyler les fleurs, il faut les chauffer. Les résidus d’acide sont ainsi séparés et la forme pharmacologiquement active est produite. Le CBDA devient alors la substance végétale active, le CBD. [3].

Malheureusement, ce n’est pas aussi simple : tous les cannabinoïdes ne sont pas convertis en leur forme active à la même température. La température et la durée de la décarboxylation du CBD varient en fonction des précurseurs que vous souhaitez conserver dans les gouttes de CBD et dans quelles proportions.

La décarboxylation du CBD – un processus complexe

Des études expérimentales montrent qu’il faut des conditions de laboratoire et une bonne connaissance du matériel végétal utilisé pour perdre le moins possible du précieux CBD lors de la conversion du CBDA en forme active. Selon la teneur en cannabinoïdes souhaitée, les réactions chimiques sont différentes. [4].

À quelle température a lieu la décarboxylation du CBD ?

La température à laquelle la décarboxylation a lieu dépend entièrement des constituants finaux souhaités. En général, la température est comprise entre 100 et 120 degrés. Plus la température est longue et basse, plus les substances végétales précieuses, telles que les terpènes, restent présentes. Plus la décarboxylation est courte et intensive, plus la perte de substances végétales et de formes acides est importante.

La difficulté est que, même avec une décarboxylation douce, la température est suffisamment élevée pour que les acides puissent se séparer, mais pas trop pour qu’aucune substance végétale secondaire précieuse et aucun cannabinoïde ne s’évaporent.

Quels sont donc le temps et la température optimaux pour la décarboxylation ?

Selon Franjo Grotenhermen, la décarboxylation doit se dérouler en deux phases avec des durées et des températures différentes :

  1. Dans la première phase, le matériel végétal doit être chauffé à une température initiale pendant une courte période de temps. L’objectif est d’évaporer l’eau résiduelle et de chauffer le matériau de manière uniforme.
  2. Dans la deuxième phase, le matériel végétal doit être chauffé pendant une période plus longue. Lors de la conversion du CBDA en CBD, une température de 120 degrés pendant 60 minutes est recommandée dans cette phase. [5]

« Il est préférable de décarboxyler plus longtemps et à des températures plus basses que trop court et à des températures trop élevées ».

Comment faire de l’huile de cannabis ?

Pour la production de gouttes de cannabis pures et de haute qualité, la décarboxylation correcte n’est pas la seule à jouer un rôle important. Les facteurs suivants sont également importants pour la production :

  • Matières premières de haute qualité à forte teneur en CBDA/CBD
  • La bonne période de récolte
  • Stockage correct
  • Extraction
  • Analyse

Pour obtenir une huile de CBD de haute qualité avec un spectre végétal sélectionné, il faut des conditions contrôlées, un suivi attentif du processus et des analyses précises. C’est la seule façon de s’assurer que

  • l’huile est exempte de substances nocives.
  • la teneur en CBD est suffisamment élevée.
  • aucun THC n’est contenu.
  • La CBDA est préservée.
  • peu de CBD précieux est perdu.
  • les terpènes sont préservés.

La décarboxylation du CBD est-elle toujours nécessaire ?

La décarboxylation est nécessaire dans la plupart des cas si vous voulez prendre du CBD par voie orale – c’est-à-dire si vous mangez, buvez ou faites couler le CBD sous votre langue. En effet, ce n’est que par décarboxylation que le CBD devient efficace. Quiconque souhaite utiliser le potentiel thérapeutique du CBD pour la cuisine ou la pâtisserie doit donc le décarboxyler au préalable.

Décarboxylation pour des effets thérapeutiques

Surtout lorsqu’il s’agit d’effets pharmacologiques, la décarboxylation du CBD est recommandée. De cette façon, tout le potentiel thérapeutique de la plante de chanvre peut être exploité. Le CBD aurait une influence plus forte sur le système endocannabinoïde que son précurseur.

Les gouttes de CBD issues d’un processus d’extraction doux sont donc intéressantes : outre le CBD, elles contiennent d’autres substances végétales précieuses – et l’effet d’entourage des terpènes est parfaitement exploité. Pour de meilleurs résultats et le développement du plein potentiel de la plante de chanvre.

Avantages et inconvénients : La décarboxylation du CBD, oui ou non ?

Avantages de la décarboxylation

Inconvénients de la décarboxylation

Garantit une teneur élevée en CBDLes composés secondaires de la plante, tels que les terpènes ou les flavonoïdes, peuvent être perdusVéritable potentiel du chanvreProcessus complexeTraitement de longue haleineRequiert un savoir-faire.

Décarboxyler le CBD vous-même ?

Décarboxylation à domicile : De plus en plus d’instructions circulent sur internet décrivant différentes méthodes pour convertir soi-même la forme acide, grâce à

  • Décarboxylation au four
  • Décarboxylation au bain-marie

Les experts le déconseillent. La décarboxylation du cannabis, en particulier, doit avoir lieu dans des conditions contrôlées. La production en laboratoire garantit que

  • aucune substance végétale secondaire n’est perdue par le chauffage.
  • une forte proportion de cannabinoïdes est obtenue.

« La décarboxylation du CBD est une réaction chimique plus complexe que celle des autres cannabinoïdes. La décarboxylation seule n’est pas conseillée – de précieuses substances végétales et du CBD peuvent être perdus. Par conséquent, cela ne vaut pas non plus la peine pour des raisons financières.  » [3]

Conclusion

Le CBD est présent dans la plante de chanvre « brute » principalement dans son précurseur acide. Ce n’est qu’en chauffant, ce que l’on appelle la décarboxylation, que l’on obtient une plus grande quantité de la forme active recherchée. Cela semble simple en principe, mais derrière la décarboxylation du CBD se cache un processus complexe : seule une interaction idéale entre la température et le temps peut garantir que les précieuses substances végétales, comme les terpènes, restent contenues à côté du CBD lui-même – pour des gouttes de CBD avec un effet d’entourage élevé et des effets de synergie optimaux. La décarboxylation du CBD doit donc être laissée aux experts. Pour que vous receviez un produit de haute qualité et que vous profitiez de tout le potentiel de la plante de chanvre.

Sources

[1] Leinow, L. & Birnbaum, J. (2019). Guérir avec le CBD. Le manuel scientifique sur l’utilisation médicinale du cannabidiol. Riva : Munich.

[2] Hutterer, C. (2019). Qu’est-ce que la CBGA et que peut faire la CBGA ? Téléchargement à partir du 31 mars 2021, par [Quelle]

[3] Frankhauser, M. & Eigenmann, D. (2020). Le cannabis en médecine. Nachtschattenverlag : Solothurn.

[4] Hartmann, M. (2021). CBD. Guérison par le chanvre. Sans « haut ». Aide à lutter contre le stress, la douleur, l’insomnie, la migraine et bien plus encore. Hans-Nietsch-Verlag : Roßdorf.

[5] Grotenhermen, F. (2018). La décarboxylation optimale du THC et du CBD par chauffage. Télécharger 01 avril 2021, de [Quelle]

Lire la suite
Clic pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fleurs CBD
Herbal SHOP
Fleurs de CBD
vaporisateur Cannabis
Actu CBD
CBD liquide
Fleur Cannabis
CBD BOX
Avis CBD
fleurs CBD
News CBD

ARTICLES POPULAIRES